mercredi 15 septembre 2010

L'Orgueilleux d'Oulan-Bator


 Septembre 2007


Le soleil se couche sur Alençon, je regarde par la fenêtre et je vois de gros ballons dans le ciel. Je décide de faire un tour en ville accompagné de mon Canon.


 Les bords de Sarthe d'où l'on voit Alençon comme un jardin.

 Le ciel de Normandie est toujours nuageux, qu'ils disent ! 

 La Halle au Blé avec son toit en verre.

 Une tour de l'ancien château

La nuit tombe sur Notre-Dame


Ilôt de calme encadré par deux superbes forêts, Alençon est survolé pendant trente minutes par une vingtaine de montgolfières. Je ne puis m'empêcher de songer à Joachim du Bellay quand il parle de la douceur angevine et je ressens profondément pendant quelques instants ce qu'il a voulu dire. Puis je redeviens Le Lutin que je n'ai jamais cessé d'être.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire