vendredi 12 novembre 2010

Cross FFA de Montilly sur Noireau 2010

Je suis à boue !


Pour une fois que je fais un cross FFA, je suis servi. Ce 11 novembre, la météo fait fi des anciens combattants (en un seul mot svp). Il a plu toute la journée, la tempête fait voler les cornes et le terrain est euh... humide.
 

Protch ! Ça c'est l'entrée de la tente d'inscriptions. Tout le terrain est comme ça. Comme dit mon Ricounet qui m'accompagne "On va s'enfouiller !".

Bon, je ne suis pas le seul à souffrir dans ce combat contre les éléments. Mon club A3 Alençon (les jaune et noir) a envoyé une forte délégation à ce cross à la fois championnat de l'Orne et challenge des clubs de Basse-Normandie. 
Les clubs FSGT sont aussi invités mais peu représentés. Ayant la double appartenance, je porte prudemment mon maillot FFA pour qu'on ne me jette pas de pierres...

Résumé des combats grâce aux photos de normandiecourseapied :

Poussins Poussines Ecole d'Athlé :

Qui c'est qui dit que nos gamins sont des fainéants qui passent leur temps devant la télé ?

Benjamins, benjamines, minimes filles

Hou, ça tire dur, les filles !


Minimes garçons, cadettes filles

La vache, Bin' t'as vieilli ou quoi ?


 Cross Femmes

Tiens, elles sont plus propres que les gamins !


Cross Vétérans

Le cross suivant, c'est pour les Vétérans 1 à 3 (avec un V4 qui finira 9 places devant moi !!!). De notre club FFA, il y a bien sûr le Mustang mais aussi mon Didier qui redémarre les cross en V3 et qui est heureux comme un ado :


On est en FFA, pas en FSGT. Les faibles ont déjà été éliminés par noyade ou étouffement. C'est pour ça que dès le départ, nous nous trouvons en queue de peloton.

Pour ma part, c'est mon troisième cross de suite, le précédent datant de cinq jours avant. De plus, je me suis mangé une sortie de 30 bornes il y a quatre jours. C'est dire si je suis frais !

Nous sommes 77, on va essayer d'arriver dans le top 60 ! Vertudieu le terrain, s'il n'est pas bien pentu est très usant à cause de la boue et les rafales de vent nous scotchent à chaque changement de direction.


Je pars fort comme à l'accoutumée, suivi de mon Ricounet (qui a le courage d'arborer un maillot FSGT au milieu des fauves), de mon Didier et de mon Mustang :


Résumé des 4 tours : c'est duuur ! Au bout de deux tours, mon Ricounet me passe pour me mettre huit places dans le rectum. Mon Didier perd régulièrement du terrain sur moi mais se maintient fort bien, quitte à vomir à l'arrivée et mon Mustang, impérial, trottine dans la boue, mâchant quelques brins d'herbe par-ci, par-là.


Je lui ai promis de ne pas donner son classement car 71ème sur 77, ça la fiche mal (oups) ! D'autant qu'avec une place de 59ème, je ne brille pas vraiment.

Il y en a un qui est content, c'est mon Papy ! Le Didier se retrouve 2ème V3 de la course et premier au championnat de l'Orne :

Il a même gagné un parapluie, les organisateurs ont de l'humour !


Cross Senior Hommes

Il reste l'épreuve reine, le cross Senior. Justement, j'ai véhiculé deux jeunes profs de l'AS Enseignants, mon autre club en FSGT. Ils m'ont l'air de solides gaillards. 
Damned ! Ils sont tombés sur un cross d'extraterrestres et se font prendre 2 tours sur cinq dans les bottes. Ah oui, j'aurais dû leur dire qu'un cross se court en pointes, pas en après-ski !


Arnaud et Hermann finissent quand même 36 et 37ème. Ouais, il n'y avait que 37 seniors mais on ne va pas chipoter !


Maintenant, il ne reste plus qu'à retraverser le département de l'Orne vers le sud pour retrouver le doux climat de la Normandie méridionale propre à Ecouves.


Et dire que j'ai un marathon dans deux semaines !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire