lundi 12 septembre 2011

Les Folies d'Espagne 40


Polyphonie Corse


Quarante me semble un nombre adéquat pour clore cette longue série sur les Folies d'Espagne. J'aurais pu continuer encore longtemps et vous en faire écouter des vertes et des pas mûres, pas toujours du meilleur goût, comme "Oops, I did it again" de Britney Spears ou "Conquest of Paradise" de Vangelis. Si vous avez suivi cette série, vous aurez compris que la Folia se décline à l'infini.

Pour terminer sur une bonne note, j'ai choisi une pièce de polyphonie corse car cette musique chaude et vibrante, tout en étant contemporaine, présente des caractéristiques remontant à au moins mille ans. Ainsi la boucle est bouclée, la Folia retourne à ses origines dans la nuit des siècles. 

Avec cette œuvre créée en 1982 par Roccu Mambrini, on touche au sublime et à l'essentiel parce qu'en elle résonnent à la fois les accents de la polyphonie dans sa forme la plus ancienne, l'intemporalité des Folies d'Espagne et les racines chrétiennes de la musique européenne. 

Cette partition de Roccu Mambrini, Toni Casalonga et Nando Acquaviva est ici interprétée par l'ensemble "Arpeggiatta".



Lamentu di Ghesu (Ref)

 


Liens vers les autres Folies :


1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20 
  
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40


3 commentaires:

  1. j'écoute ce lamentu de Jesu depuis sa création, étant amie avec les artistes musiciens de Pigna depuis ....un demi-siècle ! L'époque où j'ai habitée la Balagne. C'est dire combien j'aime la musique corse et les compositions de ceux qui l'ont fait découvrir au grand public. la communication de notre époque fait des miracles. Je ne suis pas dans la nostalgie, ces chants sont éternels.

    RépondreSupprimer
  2. Merci de vos articles avec exemples sonores même si une frustration, née de la technologie qui ne nous permet pas d'écouter les maîtres à leur époque, fait qu'on se rabat sur le manga Classicaloid... très drôle très profond avec des "remix", parfois éducatif sur la genèse des œuvres, parfois éclairant sur les relations entre les divers maîtres ainsi que leurs états d'âme || https://en.wikipedia.org/wiki/ClassicaLoid


    La pause musicale de radio classique de ce jour est Jean-Baptiste Pergolèse "Stabat Mater"
    que vous avez cité pour Stravinsky mais qui n'a pas sa page perso || https://www.radioclassique.fr/magazine/pause-classique/


    Ce n'est pas la version diffusée (impossible de trouver leur version).

    Giovanni Battista Pergolesi "Stabat Mater"(1736)
    https://www.youtube.com/watch?v=xHQVtYzjLao



    Merci pour vos articles qui m'ont reconnecté à la musique dite "classique", l'Histoire de la Musique et l'Histoire qui se déroule en parallèle.

    Les Folies mabite

    RépondreSupprimer