mercredi 14 septembre 2011

Relais de Condé sur Sarthe 2011


Je viens de relire le récit de mon relais de Condé sur Sarthe 2009 effectué en 24'24" pour 6 km et je me suis trouvé bien jeune sur la photo du podium.

Autre année, autres sensations, mon équipe de cette année, je la vois comme ça :


C'est très injuste mais on ne peut pas être Lutin et de bonne foi. En fait, le maillon faible de l'équipe de cette année, c'est moi. Je sais que je vais dépasser la barre fatidique des 25 min et cette barre, elle me rentre déjà dans le fondement et me râpe les intestins.

Cette année, l'équipe Vétéran 2 de mon club A3 Alençon est constituée de deux champions et d'une bouse :

Patrick 59 ans, un habitué des podiums
Henri 66 ans, vice champion de France V3 de marathon
Le Lutin 55 ans, des jambes en coton et un mental de fromage blanc.

Condé, c'est six bornes, on démarre sur une colline, on descend, on remonte et c'est très dur.

Ça démarre très rapidement... pour les premiers :

 

Patrick est vraiment un champion et il tient la dragée haute aux jeunes en restant dans le top 15 (sur 103 équipes) et en effectuant ses six bornes en 22 minutes. Gasp !

Le relais est passé à Henri :




Henri arrive 25 minutes après et c'est au tour du Lutin. Mes impressions d'avant course se confirment, après une descente à plus de 15 à l'heure, je commence à jardiner et me fais doubler par plusieurs équipes.

Dès que ça remonte, je sens le poids des ans, des kilos et des litres de bière. Je peux gérer mais ne puis poutrer. Je trouve bien un jeune pour faire le yoyo avec moi mais même un bon passage accidenté dans un petit bois ne me redonne pas l'énergie nécessaire.

Tout ça finit par une remontée d'un bon kilomètre cinq cents  qui m'asphixie littéralement :


Encore un tour de stade. J'essaie de relancer la machine pour éviter la honte l'opprobre et le déshonneur mais rien n'y fait : j'arrive en 25'12" dans un tel état que l'assistance détourne le regard pour ne pas assister à un spectacle aussi désolant.

Heureusement, mon petit Fox m'attend avec une barquette de frites et un verre de bière. Il est mignon ce Fox, il ne m'en veut pas de l'avoir poutré en Ecouves en juin.

Grâce à mes coéquipiers, nous terminons 25ème équipe sur 103 et 2ème V2. Les premiers, sont des petits jeunes qui ont tous cinquante ans pile. 150 ans à eux trois alors que nous totalisons 180 ans. Trente ans de différence, on ne peut pas lutter !



Merci à mon Fox et à Béa pour les photos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire