vendredi 24 janvier 2014

Adieu Julie !

Nous v'là bien !


La semaine n'avait pas commencé dans le frais avec ce courrier reçu le mardi :


Bon, je comprends que depuis le temps, les types au ministère en avaient eu marre de moi mais tout de même, ça en fiche un coup dans le genre moisi. Faut pas exagérer, Jules Ferry, je l'ai à peine connu ...

Mais c'est pas tout ! Voilà t'y pas que j'apprends avec une stupéfaction teintée d'abasourdissement que cette même semaine, l'indétrônable Julie Lescaut allait connaître le même sort que moi. Il y a des jours où on ferait mieux de rester couché !


Ah Julie, passe-moi les menottes et fais de moi ce que tu veux ! Qui n'a pas rêvé d'être questionné par la rousse la plus pétante du PAF ! Bon, rousse c'est pas tout à fait vrai car, malgré le nettoyage systématique du net par Véronique Genest qui incarne la flamboyante commissaire, des collectionneurs enamourés possèdent encore quelques numéros du célèbre "Lui" du 1er mai 1981 dans lequel on ne peut que constater l'étonnante vérité : c'est une fausse rousse et une vraie brune que rien ne défrise, il n'y a pas à en douter !

 Autre révélation : elle savait lire

A l'époque, le choc de cette révélation fut rude, jugez-en donc : neuf jours après la parution de la revue où l'héroïne de Zola posait nue, le gouvernement Giscard tombait et les socialistes se jetaient sur la France le couteau entre les dents.

Mais laissons ici le corps con de Zola pour nous concentrer sur la seule vraie culture populaire qui en vaille la peine, j'ai nommé le commissaire Julie Lescaut. Julie, et bien sûr ses filles auxquelles elle fait la cuisine tout en arrêtant les tueurs en série entre deux séances de repassage. Bon, les filles sont régulièrement prises en otage ou agressées par des psychopathes mais c'est pas grave car Julie leur fait toujours un câlin et tout le monde se marre comme à la fin d'un épisode du commissaire Cordier (Ah, Pierre Mondy et ses polos Lacoste !!!).

 
Mais il ne faut pas croire que cette rousse est seulement une maman car si Véronique, Julie aussi ; et ses amants ne manquent pas même si elle garde une certaine tendresse pour Paul Lescaut son ex-mari qu'elle enterre quand même dans le dernier épisode, faut ce qu'il faut.

Un autre truc qu'elle a enterré ces derniers temps, c'est sa ligne. Pourtant, elle en avait fait des efforts, allant jusqu'à faire paraître un livre sur son dernier régime. 





















Bon, trois ans après, Julie a baissé les armes et pris le yoyo en pleine figure comme en témoignent les derniers épisodes de la série :


Julie Lescaut, c'est aussi et surtout une galerie de personnages sympathiques comme le lieutenant N'Guma, bien pratique pour porter les courses et même remplacer la voiture de fonction du commissariat quand celle-ci est en panne.


Il y a aussi le lieutenant Kaplan, collaborateur émérite que TF1 finira par licencier à cause de son vrai patronyme ; en effet, il s'appelait Renaud Marx.

Le copain de Kaplan et informaticien tout aussi émérite s'appelait Motta. Le gars n'était pas bien gâté par la nature mais il vous crackait un disque dur aussi vite que N'Guma vous bouffait un hamburger. 


Le Vincent Motta, il n'était pas bien gros mais ça, ça se comprend car il en subissait des vertes et des pas mûres avec les filles et ça lui tirait sur la mine.

Moi, j'ai rien dit ...

Mais, sincèrement, mon préféré c'était l'agent Léveil, le type qui ne comprenait rien et qui faisait gaffe sur gaffe, le Gaston du commissariat.


Même qu'un jour, il était tellement bête qu'il a arrêté le commissaire Lescaut en personne. La criiise !


Je pourrais disserter des lignes et des lignes sur les 101 épisodes de la série mais, après la mort de Motta dans le centième épisode et la retraite de Julie jeudi dernier, je n'ai plus d'énergie. Il faut dire que le décès du commissaire Cordier et l'éviction télévisuelle de l'inspecteur Derrick pour une peccadille de jeunesse m'avaient déjà bien entamé le moral. 

Et puis, je dois l'avouer, je suis né la même année que Véronique Genest et, en juin, je vais être à la fois grand-père et quasiment à la retraite à l'instar du commissaire Lescaut. Vous comprenez que ça m'en fiche un coup.

Julie, ses filles et sa petite-fille dans le dernier épisode du 23 janvier 2014







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire