samedi 26 avril 2014

Naguère des écoles, épisode 15

Question de taille


Cette année-là, les filles du CM2 dominaient les garçons de la tête et des épaules intellectuellement et physiquement. Véritables canonnières en hand-ball, elles avaient aussi le tir précis et puissant en maths comme en français. A côté de ces graines d'Amazones, mes petits garçons si doux et si gentils faisaient profil bas, tiercelets qu'ils étaient face à ces demoiselles dominatrices.

En cette fin d'année, conformément au programme de sciences, j'abordai la reproduction en zoologie puis en biologie humaine. Plus mûres et plus sûres d'elles, les filles me bombardaient de questions toutes aussi précises les unes que les autres ; questions auxquelles je répondais en nommant les choses de manière rigoureuse, sans circonlocutions ; quand des enfants s'interrogent, on ne tourne pas autour du pot, on appelle un chat un chat, si j'ose m'exprimer ainsi.

Je me suis d'ailleurs maintes fois interrogé à ce propos : pourquoi des enfants de dix-onze ans (des filles majoritairement) posent-ils à leur maître d'école des questions qu'ils ne poseraient pas forcément à leurs parents ? Un ami médecin m'en a donné une explication fort judicieuse :

"En tant qu’enseignant, tu es un neutre, non chargé d'enjeux affectifs. On peut te parler comme au docteur, cela reste sans conséquence pour eux."

N'empêche, cette année les filles faisaient fort et, en observant mes petits garçons du coin de l’œil, je m'aperçus qu'ils étaient un peu effarés par l'inextinguible curiosité de ces demoiselles dont le froid n’atteignait jamais les pupilles. Les pauvres gars, tout intimidés par ces femmes en devenir, ils ne semblaient pas rassurés et, quand face au schéma du système reproducteur féminin, une fille fit remarquer que, d'après ce qu'elle avait vu chez son petit frère, ça n'allait pas le faire (comme on dit chez nous ...), je pris la parole dans l'intention de rassurer un peu les garçons.

"Ne vous en faites pas, les organes se développent aussi chez les garçons, même si c'est un peu plus tard que chez les filles.
- Ah oui, et ça prend quelle taille ? me questionne une effrontée, le sourire au coin des lèvres."

Là, je suis coincé, il me fallut répondre pour rester crédible.

"La moyenne mondiale tourne autour de 15 à 16 cm."

Face à moi, un rang complet de filles dont les yeux s'arrondirent puis se baissèrent vers le double-décimètre traditionnellement posé en haut de la table d'écolier. L'une d'entre elles posa même un doigt sur la quinzième graduation pour se faire une idée.

Je profitai du blanc pour passer à autre chose, ne souhaitant pas dépasser les limites de mes attributions pédagogiques. J'observai cependant que mes gentils tiercelets avaient le sourire ...


1   2   3   4   5   6   7   8   9  10  11  12   13  14



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire