lundi 12 octobre 2015

L'Esprit français 11

Pancrace Royer
1705-1755


Pancrace Royer, né à Turin de parents d'origine bourguignonne, s'est établi à Paris à l'âge de vingt ans où il s'est vite fait connaître pour sa manière "savante et délicate" de jouer du clavecin et de l'orgue. Nommé Maître de musique à l'Académie royale cinq ans plus tard, il se vit ensuite confier l'éducation musicale des enfants royaux par Louis XV. Il fut ensuite nommé directeur du Concert Spirituel, institution installée aux Tuileries donnant de nombreux concerts publics qui fit beaucoup pour la diffusion de la musique française mais aussi européenne (Pergolesi, Vivaldi, Hasse, Geminiani...). Le petit nombre d’œuvres publiées par Royer (quelques opéras et autres pièces lyriques et un seul livre de clavecin) s'explique par le peu de temps dont disposait Royer pour la composition et la publication.
Ce sont justement ces pièces de clavecin qui retiennent l'attention car, si certaines font encore référence à l'esthétique française raffinée à la Couperin, d'autres sont pour le moins empreintes d'une liberté et d'une virtuosité toute italienne (la publication en 1740 des sonates de Scarlatti est passée par là...). 

Pour illustrer ce propos, voici "Le Vertigo", pièce alliant la grandeur de l'ouverture à la française à la folie italienne, ce que je qualifierai anachroniquement de "Furia Francese". 
 

Pour en revenir à l'Esprit purement français avec ses paysages mentaux tendres et raffinés, je vous propose en bonus, "La Zaïde" pièce transcrite par Royer d'un air de son opéra éponyme.

 (Ref)


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


 Source principale : texte de Christophe Rousset
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire